Le logiciel et le langage de programmation

Même si coder en assembleur est plus rapide que le binaire, cela reste une étape fastidieuse : manipuler les données et les placer octet par octet dans la mémoire ou dans les registres, c'est long. Alors, ce qu'on code en assembleur, ce sont des briques élémentaires un peu plus grosses que les instructions de bases, briques qu'on va réutiliser intensivement.

Fondamental

Cela nous mène aux langages de programmation. Ces langages, qu'on appelle de haut niveau, permettent une programmation rapide et plus simple que l'assembleur.

On dit "haut niveau", mais cela n'a rien à voir avec l'idée exprimée dans l'expression "sportif de haut niveau". Ici, il s'agit juste de dire que ces langages sont éloignés du code machine : un langage de haut niveau est compréhensible par un humain et éloignée du binaire, contrairement au langage de bas niveau.

Les niveaux de langues

Niveau du langage

Exemple de langage

Exemple de code

Le plus bas possible

Binaire

01010100 10110101 01101101 110110101

Bas niveau

Langage machine : Assembleur

mov eax, 39

add eax, 2

inc eax

Haut niveau

Langage C

int main() {

int x = 39;

x = x+2;

x++;

Le plus haut niveau

Langage parlé

« Prends le nombre 39 et ajoutes lui le nombre 2.

Quand c'est fait, augmente le nombre obtenu de 1. »

Le problème des langages de haut niveau, c'est qu'ils ne sont absolument pas compréhensibles par le processeur ! Avant de pouvoir être utilisés, le code doit être traduit en langage assembleur.

Cette traduction, c'est ce qu'on appelle la compilation.

grisebouille.net/des-zeros-et-des-unsInformations[1]